Rafael Sliks

Le graffeur Rafael Sliks est né à São Paulo au Brésil. Son étude de la calligraphie a influencé son art: sa signature graffiti crée une nouvelle esthétique à reproduire et donner naissance à de nouvelles œuvres d’art dans des peintures murales, des portes ou des images. Ses œuvres abstraites mettent en valeur différents types de lignes pour faire voyager les gens dans son univers fait de calligraphie, de couleurs et de textures. L’écriture est son art. L’écriture est sa manière d’exprimer, de dénoncer, de communiquer et de créer de la beauté. Tous ses graffitis peuvent être vus dans les rues de São Paulo, des expositions à Miami, Berlin, Taiwan et bien d’autres endroits.

UGS : JK-003-7-2 Catégorie :

Description

Difficile d’oublier le nom de celui qui a marqué les murs de Sao Paulo de ses innombrables peintures. Rafael Sliks s’est fait connaître au début des années 2000 par la pratique du pixaçao, forme de conquête ultra-violente du territoire urbain de Sao Paulo par la lettre, avant d’arriver plus récemment au graffiti, forme d’expression plus apaisée.

Au travers du cheminement de l’artiste brésilien, c’est le passage d’un art vandale sans concessions à l’art contemporain urbain qui se raconte, se questionne. Le sentiment de révolte, l’appel à la liberté ; moteurs originels du processus de création de l’artiste, ne cessent de se renouveler dans leurs formes.

Disposées librement et bientôt confondues, les écritures de son nom donnent naissance à des compositions agitées, parfois chaotiques. Les lettres de « Sliks » forment un entrelacs indémêlable. La répétition crée l’unité, et les nœuds de peinture à la bombe donnent l’impression de former des paysages intérieurs abstraits. Ses peintures sont le fruit d’un procédé calligraphique qui semble infini, obsessionnel, bien qu’en perpétuelle mutation. Et, à force de amoncellements de lettres, la toile, le mur disparaissent. Rafael Sliks transforme les surfaces planes en espaces profonds où le regard se perd. En défiant ainsi le motif et la matière, ses fresques nous poussent à questionner le pouvoir des murs. La revendication sociale se devine, parce que c’est elle qui, toujours, motive la création…

Informations complémentaires

Poids 1.2 kg
Dimensions 12 × 2 × 1.5 cm